• Connexion

Flambée des prix et pénuries de matériaux, le secteur du BTP en difficulté

Hausses des prix, indisponibilité des matériaux et des matériels, la situation des entrepreneurs et artisans du BTP est aujourd’hui préoccupante.

Lorsqu’un phénomène mondial est associé à un problème sanitaire mondial, la situation devient très tendue. Alors que l’économie mondiale repart très fort, depuis la fin de l’année 2020, tirée en avant par la Chine, l’épidémie de covid 19, a entraîné, quant à elle, une forte baisse de la production industrielle depuis un an. Ces 2 données ont eu pour effet de percuter des « lois économiques » bien établies…Depuis deux décennies, l’économie mondiale fonctionne en flux tendu : c’est le dogme du « zéro stock ».

Cela se traduit par, une très forte demande mondiale pour les matières premières et les matériaux ; une production industrielle mondiale trop faible pour suffire à satisfaire cette demande ; des prix qui augmentent ; des problèmes de disponibilité – voire une pénurie – pour certains matériaux.

La construction est, elle aussi, impactée par ce phénomène et tous les chantiers, publics, privés et même les chantiers de particuliers sont concernés.

 

publié le 1er mars 2021 par FFB SARTHE

Afin de remédier à ce double problème (hausse des prix + rallongement des délais), la Fédération du Bâtiment a proposé des mesures concrètes :

1- La mise en place par l’Etat d’un mécanisme obligatoire de révision des prix afin de revaloriser les prix des marchés déjà signés pour tenir compte des hausses de matériaux. Ce mécanisme devra concerner tous les marchés y compris les marchés en cours : marchés publics, marchés privés et les marchés avec les particuliers.

2-La neutralisation des pénalités de retard dans tous les marchés, publics et privés.

3-L’approvisionnement prioritaire des circuits de distribution pour les Professionnels afin que l’activité de la construction puisse continuer.  

Le gouvernement a depuis décidé de mettre en place une médiation pour les entreprises de toute la chaîne du BTP pour apaiser les tensions créées par les problèmes d'approvisionnement en matières premières. Pilotée par le ministre délégué aux PME, Alain Griset, cette médiation vise à identifier les éventuels comportements abusifs, de sécuriser les approvisionnements ainsi que l'activité des entreprises. 

Pour le gouvernement, l'enjeu est aussi de ne pas freiner la reprise économique, alors que le bâtiment est un des moteurs de la sortie de crise et qu'une partie du plan de relance repose sur des projets dans le logement, en particulier pour de la rénovation thermique.